Réalisateurs

Álvaro Brechner

Álvaro Brechner est né en 1976 à Montevideo, en Uruguay. Il commence sa carrière de scénariste au début des années 2000 et passe rapidement à la mise en scène avec trois courts-métrages. En 2009, son premier long-métrage Sale temps pour les pêcheurs remporte des prix dans de nombreux festivals internationaux. Compañeros est son troisième long-métrage.

Film(s) présenté(s): 

Amat Escalante

Cinéaste autodidacte originaire de la ville de Guanajuato(Mexique), Amat Escalante a commencé a travailler dans le cinéma à l’âge de 15 ans. Après avoir réalisé deux courts métrages, il écrit et réalise son premier film, Sangre, tourné dans sa ville natale et présenté en 2005 à Cannes en sélection officielle Un Certain Regard, où il reçoit le prix FIPRESCI de la Critique internationale. Trois ans plus tard, Escalante signe son deuxième long métrage Las Bastardos qu’il présente à nouveau en sélection officielle Un Certain Regard.

Film(s) présenté(s): 

Amir Manor

Amir Manor, réalisateur et scénariste, a grandi à Rishon Lezion en Israël. A l'âge de 18 ans, il fait son année de service au "Ha Noar Haoved Ve Halomed", un mouvement de la jeunesse socialiste, au travers duquel ses croyances et idéologies émergent. Il participe à des ateliers éducatifs pour ce mouvement ainsi qu’à des groupes communautaires en

 Israël. A 25 ans il quitte le mouvement et part à Jérusalem, où il est journaliste social et financier puis va à Tel Aviv et

Film(s) présenté(s): 

Épilogue

(Hayouta u’ erl)
Épilogue

Amos Gitaï

Régulièrement présent dans les plus grands festivals (Cannes et Berlin à cinq reprises, Venise treize), célébré à travers un nombre impressionnant de rétrospectives dans le monde, Amos Gitai est le plus important cinéaste israélien contemporain. Entre regard porté sur la situation au Proche Orient et exploration intime, fiction et documentaire, son oeuvre foisonnante et engagée est aussi portée par une recherche stylistique dont les figures centrales sont l'utilisation très maîtrisée du plan séquence et du travelling.

André Santana, Jean-Pierre Duret

Jean-Pierre Duret est né en Savoie, en 1955, dans une famille de paysans. Après une longue expérience de théâtre avec Armand Gatti il devient perchman, puis ingénieur du son sur des films de Maurice Pialat, Luc et Jean-Pierre Dardenne, Jean Marie Straub et Danièle Huillet, Alain Resnais, Agnés Varda, Nicole Garcia, Agnès Jaoui,Arnaud Despallieres, Claude Mouriéras, Jacques Doillon, Christophe Ruggia, Jacques Audiard, François Ozon, Cédric Kahn, Andrzej Wajda, Claude Chabrol, Andrzej Zulawski, Yolande Zaubermann...

Film(s) présenté(s): 

Andréa Arnold

Andrea Arnold, réalisatrice et scénariste britannique, a reçu l’Oscar du meilleur court métrage de fiction en 2004 pour Wasp. Elle est sélectionnée en Compétition à Cannes dès son premier long métrage, Red Road (2006). Ce coup d’essai est un coup de maître : le film remporte le Prix du Jury décerné par le Président Wong Kar-wai. Pour son deuxième film, Fish Tank (2009), elle revient à Cannes et la Présidente du Jury Isabelle Huppert lui offre également le Prix du Jury.

Film(s) présenté(s): 

Andreï Zvyaguintsev

Andreï Zvyaguintsev est né en 1964 à Novossibirsk. Il termine ses études d’acteur en 1984 à l’institut de théâtre de Novossibirsk, puis part à Moscou où il est diplômé, en 1990, du célèbre institut moscovite de théâtre GITIS. Il travaille comme comédien pendant dix ans dans des projets théâtraux indépendants, des séries télé et des films de cinéma. En 2000, Andreï Zviaguintsev passe à la mise en scène en réalisant trois courtes nouvelles (Boussido, Obscure et Le Choix) dans le cadre d’une série de la chaîne REN-TV intitulée La Chambre noire.

Film(s) présenté(s): 

Andrés Wood

Andrés Wood est un des cinéastes chiliens les plus connus et les plus populaires. Diplômé d’économie en 1988 de l’Universidad Catolica de Chile, il part étudier le cinéma à la New York University. En 1994, son court métrage Reunion de familia est en sélection officielle au festival de Clermont Ferrand. Il revient au Chili en 1997 pour réaliser son premier long métrage, Historias de futbol avec lequel il reçoit le Prix du meilleur nouveau réalisateur à Saint Sébastien.

Film(s) présenté(s): 

Violeta

Violeta se fue a los cielos

Andrew Kötting

Né en 1958, Andrew Kötting se forme au College of Art and Design de Ranvensbourne et à la Slade School of Fine Art de Londres. Au début des années 1980, il réalise des courts métrages expérimentaux couronnés par de nombreux prix et exposés dans plusieurs musées. En 1996, Gallivant obtient notamment le prix du meilleur réalisateur du Channel 4/Edinburgh Film Festival et le premier prix du Golden Ribbon à Rimini.

Andrew Okpeaha Maclean

Né et élevé en Alaska, Andrew Okpeaha MacLean est un cinéaste de 36 ans issu de la communauté iñupiaq. En 2005, il réalise When the season is good: Artists of Arctic Alaska, un documentaire diffusé sur Arte sur la richesse et la pluralité de l’artisanat alaskien. La même année, il réalise son premier court métrage de fiction : Chasse au phoque avec Papa, présenté au Festival de Sundance. En 2008, son court métrage Sikumi, contenant les prémisses de ce qui deviendra son premier long métrage de fiction, est également sélectionné au Festival de Sundance où il gagne le Prix du Jury.

Film(s) présenté(s): 

Andrzej Žuławski

Né en 1940, Andrzej Žuławski fait ses débuts au cinéma en tant qu'assistant réalisateur d'Andrzej Wajda sur Samson (1960), puis sur Cendres et Varsovie, sketch de L'Amour à vingt ans en 1965. Il coécrit ensuite des scénarios pour des cinéastes français, avant de réaliser son premier long métrage en 1971, La Troisième partie de la nuit. Il enchaîne avec Le Diable (1972) qui est censuré par les autorités polonaises. En 1974, L'Important c'est d'aimer, avec Jacques Dutronc et Romy Schneider, bouleverse le public et la critique de l'époque.

Film(s) présenté(s): 

Anna Novion

Née en 1979, Anna Novion suit des études de cinéma à la faculté de Saint Denis puis à Jussieu. Suédoise par sa mère, elle réalise en Suède son premier court métrage, Frédérique est Française, en 2000. Suivront Chanson entre deux en 2001 et On ne prend pas la mer quand on la connaît pas en 2004. En 2008, elle réalise son premier long métrage, Les Grandes personnes, sélectionné à la semaine de la critique au festival de Cannes. Puis ce sera Rendez-vous à Kiruna, son deuxième long métrage qui sortira sur les écrans en janvier 2013.

Annarita Zambrano

Annarita Zambrano est née à Rome et vit actuellement à Paris. Elle a réalisé plusieurs courts-métrages sélectionnés dans les plus grands festivals internationaux : Ophélia, en Compétition officielle au Festival de Cannes en 2013 ; Tre Ore, à la Quinzaine des réalisateurs en 2010 ; À la lune montante à la Mostra de Venise en 2009 et Andante Mezzo Forte à la Berlinale en 2008. En 2013, elle a dirigé pour Rai et Ciné+ L’Âme noire du Guépard.

Film(s) présenté(s): 

Anne Dauphine Julliand

Anne Dauphine Julliand

Après des études de journalisme, Anne-Dauphine Julliand travaille en presse quotidienne, puis en presse spécialisée. En 2006, elle apprend que son deuxième enfant, Thaïs, alors âgée de deux ans, est atteinte d’une maladie génétique dégénérative incurable. Son espérance de vie est très courte. En mars 2011, Anne-Dauphine Julliand publie "Deux petits pas sur le sable mouillé" dans lequel elle partage son expérience de vie autour de la maladie et de la mort de sa fille Thaïs. Le livre s’est vendu à plus de 300 000 exemplaires en France.

Anne Emond

Née en 1982, Anne Émond vit et travaille à Montréal depuis 2001. Depuis 2005, elle a écrit et réalisé des courts métrages. L’Ordre des choses a obtenu le prix Coop Vidéo de la meilleure réalisation, remis lors de l’édition 2009 des Rendez-vous du cinéma québécois. Ce film fut également nominé pour le Jutra du meilleur court métrage. Naissances figure au palmarès du Canada’s Top Ten 2009, et a été nominé au Brooklyn International Film Festival.

Anne Fontaine

Danseuse de formation, Anne Fontaine débute sa carrière au cinéma en jouant la comédie dans des films tels que Si ma gueule vous plaît...

Film(s) présenté(s): 

Annemarie Jacir

La cinéaste palestinienne Annemarie Jacir a écrit, réalisé et produit plus de seize films. Son film Like twenty impossibles a été le premier court-métrage arabe en sélection officielle du Festival de Cannes et également finaliste aux Oscars. Son deuxième film, Le Sel de la mer, a fait l’ouverture du festival de Cannes dans la section Un Certain Regard. Ce fut le premier long métrage réalisé par une femme palestinienne sélectionné pour l’Oscar du meilleur film étranger.

Film(s) présenté(s): 

Arnaud des Pallières

Arnaud des Pallières est né en 1961 à Paris. Il travaille au théâtre comme acteur et metteur en scène et fonde, avec Jean-Pierre Rehm, la compagnie Théâtre en demeure. Etudiant le cinéma à la Fémis, il invite Gilles Deleuze et filme la conférence que le philosophe donne: Gilles Deleuze: Qu’est-ce que l’acte de Création? (1988). Il réalise son premier long métrage pour le cinéma en 1996, Drancy Avenir. Suivent deux moyens métrages pour la télévision: Dead (Portrait incomplet de Gertrude Stein), et Disneyland, mon vieux pays natal pour la collection Voyages, voyages.

Film(s) présenté(s): 

Asaph Polonsky

Asaph Polonsky

Né en 1983 à Washington DC, Asaph Polonsky a grandi en Israël. Il a écrit, produit et réalisé deux courts-métrages, Zippe et In bed at 10 P.M. En 2010, il suit les cours de mise en Scène de l’American Film Institute, au sein duquel il réalise son film de fin d’études Samnag, nommé aux Student Academy Awards en 2013. Le film fait sa première au Festival de New York et est ensuite projeté et récompensé dans plusieurs festivals d’envergure.

Film(s) présenté(s): 

Pages

Share