Réalisateurs

Franck Ekinci

Franck Ekinci

Après avoir travaillé dans la publicité, la bande-dessinée et l’illustration, Franck Ekinci fonde le studio d’animation Je Suis Bien Content en 1996, avec Marc Jousset. Franck Ekinci est producteur, réalisateur, scénariste de programmes TV jeunesse et de films d’animation pour TF1, France 3, Disney, Arte, Canal Plus…

Franco Lolli

Franco Lolli est né en 1983 à Bogotá, Colombie. Il a fait des études de cinéma dans le département réalisation de La Fémis. Son film de fin d’études, Como todo el mundo, a été sélectionné dans plus de cinquante festivals internationaux. Le film a remporté en tout vingt-six prix, dont le grand prix du jury au festival de Clermont Ferrand. Son dernier court métrage, Rodri, a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2012.

Film(s) présenté(s): 

François Ozon

François Ozon est né à Paris en 1967. Diplômé en études cinématographiques (maitrise de cinéma à Paris I), il entre en 1990 à la Femis au département réalisation. Depuis, il a tourné de nombreux films en super-8, vidéo, 16 mm et 35 mm. Beaucoup de ses courts métrages ont été sélectionnés dans des festivals internationaux. Action Vérité marque le début de sa collaboration avec la société Fidélité Productions. En 1996, Une robe d'été reçoit le prix Léopard de Demain au festival du film de Locarno.

Film(s) présenté(s): 

François-Jacques Ossang

Cinéaste et écrivain, F.J. Ossang est né en 1956. En 1977, il crée la revue Cée, et en 1980, le groupe de noise’n roll MKB Fraction Provisoire à qui l’on doit 9 albums et la musique de ses films. Il a tourné 5 courts métrages (dont Silencio, Prix Jean Vigo 2007) et 5 longs métrages : L’Affaire des Divisions Morituri, Le Trésor des Îles Chiennes qui a reçu le Grand Prix du festival de Belfort, Docteur Chance, Dharma Guns et 9 Doigts. À ce jour, il a publié une dizaine de livres romans, recueils de poèmes.

Film(s) présenté(s): 

Fred Nicolas

Fred Nicolas a été l’assistant de nombreux cinéastes dont Robert Guédiguian, Erick Zonca, Arnaud Desplechin, Pierre Salvadori, Manuel Pradal, Brigitte Roüan, Agnès Merlet, ou Marina De Van. Il a réalisé un court métrage, Vivre, sélectionné entre autres au festival Tous courts d'Aix en Provence et deux documentaires dont Rouge bandit consacré à Charlie Bauer, le dernier bras droit de Jacques Mesrine. Max et Lenny est son premier long métrage.

Film(s) présenté(s): 

Frédéric Fonteyne

Après des études de réalisation à l'IAD, Frédéric Fonteyne dirige quatre courts métrages, primés dans de nombreux festivals, tous écrits par Philippe Blasband. Après avoir mis en scène pour le théâtre la pièce Jef en 1995, il se lance en 1998 dans la réalisation de son premier long métrage, Max et Bobo, une comédie dramatique sur la crise existentielle du gérant d'un salon de coiffure, qui obtient entre autres le grand prix du festival de Mannheim-Heidelberg.

Gabriele Mainetti

Né en Italie en 1976, Gabriele Mainetti est acteur, réalisateur, compositeur et producteur. Il fonde en 2011 sa société de production Goon Films et réalise son premier long métrage Jeeg Robot. Enorme succès surprise au Box Office italien, ce super-héros transalpin a déjoué tous les pronostics et s’est même permis de rafler pas moins de 7 David di Donatello (équivalent des César italiens). Gabriele Mainetti est également connu pour ses courts-métrages Basette (2008) et Tiger Boy (2012).

Film(s) présenté(s): 

Gilles Bourdos

Gilles Bourdos réalise et produit trois courts métrages avec la maison de production Persona Films qu’il a cofondée avec Michel Spinosa à la fin des années 1980. En 1994, Gilles Bourdos écrit le scénario de Emmènemoi de Michel Spinosa et trois ans plus tard, ce sera au tour de Michel Spinosa de contribuer au scénario du premier film de Gilles Bourdos, Disparus, dans lequel Grégoire Colin campe le rôle d’un ouvrier juif persécuté par la police de Staline, le film sera présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.

Gilles Marchand

Gilles Marchand

Gilles Marchand fait ses études à l’IDHEC et y rencontre Dominik Moll, Thomas Bardinet et Laurent Cantet, ils signeront plusieurs collaborations. Après ses deux premiers courts métrages, il assiste Laurent Cantet sur son court métrage Jeux de plage (1995) avec Jalil Lespert. En 1998 les trois hommes font ensemble leurs premiers pas dans le long métrage avec Les Sanguinaires. Marchand écrit le scénario, Cantet assure la mise en scène, Lespert y tient le premier rôle. Un schéma que l'on retrouve l'année suivante pour Ressources Humaines.

Film(s) présenté(s): 

Gudmundur Arnar Gudmundsson

Gudmundur Arnar Gudmundsson, est né en Islande en 1982. Il s’installe au Danemark et étudie l’écriture de scénario. Ses courts métrages ont été sélectionnés dans plus de 200 festivals et ont remporté plus de 50 récompenses à travers le monde.
Parmi ces récompenses, une Mention spéciale pour Whale Valley, sorti en 2013, en compétition officielle au Festival de Cannes, et nommé à l’European Film Awards. Gudmundsson a développé et écrit son premier film Heartstone au festival de Cannes, lors de la Résidence de la Cinéfondation.

Film(s) présenté(s): 

Guillaume Brac

Diplômé de la Fémis en production, Guillaume Brac travaille d’abord comme assistant-réalisateur, notamment sur les films Parc de Arnaud des Pallières et Un baiser s’il vous plaît d’Emmanuel Mouret. Il co-fonde la société Année Zéro avec laquelle il réalise et produit un court-métrage Le Naufragé en 2009, puis un moyen-métrage Un monde sans femmes en 2011. En 2013, Guillaume Brac réalise son premier long métrage, Tonnerre.

Film(s) présenté(s): 

Guillaume Nicloux

Guillaume Nicloux est un écrivain, réalisateur de cinéma et acteur français, né le 3 août 1966. Guillaume Nicloux débute sa carrière de réalisateur en dirigeant des acteurs célèbres tels que Anémone dans Les Enfants volés (1990) puis Michel Piccoli et Arielle Dombasle dans le téléfilm La Vie crevée (1992). Attiré par les univers singuliers, le polar et l'oeuvre de Jean-Pierre Melville, il met en scène en 1998 Le Poulpe, et quatre ans plus tard offre à Thierry Lhermitte un rôle à contre-emploi dans Une affaire privée, un film noir salué par la critique.

Guy Maddin

Né en 1957 à Winnipeg au Canada, dans le Manitoba, Guy Maddin a remis au goût du jour le surréalisme gothique, explorant dans ses films la déviance sexuelle, la répression, la perte et la folie. Guy Maddin est diplômé en sciences économiques. Il a fait depuis 1985 neuf longs métrages et de nombreux courts, véritables triomphes de l'imagination sur les contraintes budgétaires. Ses films se déroulent la plupart du temps dans des décors semi-mythiques, dans un proche passé qui n'a jamais existé.

Film(s) présenté(s): 

Hadar Friedlich

Beautiful Valley est le premier long métrage d’Hadar Friedlich, développé dans le cadre d’une résidence à la Cinéfondation à Cannes et dont le scénario a obtenu le premier prix de la bourse d’aide à l’écriture du festival de Montpellier en 2004. Formée à la Maale Film School de Jérusalem, Hadar Friedlich a réalisé plusieurs courts métrages.

Film(s) présenté(s): 

Héléna Klotz

Héléna Klotz est née en 1979 et a grandi en banlieue Parisienne. Elle débute sa carrière au théâtre avec Bruno Bayen comme assistante à la mise en scène puis créatrice sonore. En 2003, elle réalise le moyen métrage Le Léopard ne se déplace jamais sans ses tâches accueilli au festival de Locarno et primé à Aix-en-Provence, Pantin et Créteil. Elle travaille ensuite pour le site internet des Cahiers du Cinéma et réalise une série de modules vidéos.

Film(s) présenté(s): 

Hélène Angel

Étudiante à la FEMIS à Paris de 1987 à 1991, Hélène Angel y réalise deux courts métrages, dans un style oscillant entre la comédie et le réalisme social. Son troisième court, La Vie parisienne (1995), remporte de nombreux prix dans différents festivals.  Elle passe au long avec succès en 1999 avec Peau d'homme, coeur de bête, une tragédie familiale vécue par deux petites filles entre réalisme et onirisme qui obtient le Léopard d'or à Locarno.

Film(s) présenté(s): 

Hélène Zimmer

Après des études de lettres, Hélène Zimmer écrit et réalise son premier long métrage, A 14 ans, une chronique portant sur trois adolescentes durant leur dernière année au collège. Elle co-scénarise en 2013 avec Benoit Jacquot l’adaptation du roman d’Octave Mirbeau, Le Journal d’une femme de chambre.

Hiam Abbas

Hiam Abbass est née en 1960 et a grandi dans un village du nord de la Galilée, en Israël. Après des études de photographie à Haïfa, Hiam Abbass s’installe en France à la fin des années 80, où elle démarre sa carrière de comédienne au cinéma. Elle accède à la notoriété grâce à son rôle de mère de famille s’adonnant à la danse du ventre dans Satin rouge de la tunisienne Raja Amari.

Film(s) présenté(s): 

Hong Sang-soo

Hong Sangsoo a fait sensation en 1996 avec un premier film intitulé Le jour où le cochon est tombé dans le puits. Depuis, avec chacun des 19 films qu'il a écrits et réalisés, Hong s'est appliqué à échafauder une architecture hautement complexe et ordonnée alors qu'en surface, il donne l'illusion d'un heureux hasard, grâce à la spontanéité de ses personnages. Renommé pour son langage cinématographique unique et pour son esthétique cinématographique si personnelle et totalement inédite, Hong Sangsoo est considéré comme un des auteurs les plus importants du cinéma coréen contemporain.

Hou Hsiao-Hsien

Après des études de cinéma à l’Académie nationale d’art de Taïwan, Hou Hsiao-Hsien réalise son premier long métrage en 1980 Cute girl, qui remporte un franc succès en salles. En 1984, Les Garçons de Fengkuei est primé au festival des 3 Continents ; suivent trois autres oeuvres très personnelles, Un Été chez grand-père, Un temps pour vivre, …

Film(s) présenté(s): 

Pages

Share