3000 nuits

3000 nuits
Mai Masri
2015
1h43
France,
Jordanie,
Palestinien (territoire occupé)
1er long métrage
Sortie: 
4 janvier 2017

Années 80, à la veille des évènements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée.  Elle partage la cellule d’israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

"Mai Masri,  venue du documentaire, expérimente la fiction pour mettre en scène un drame puissant construit à partir de récits de femmes palestiniennes.  Film sensible sur la lutte pour la dignité et sur l’intelligence de ces prisonnières pour inventer des espaces de liberté, si minimes soient ils, 3000 nuits est une métaphore de l'occupation et un film sur la résistance, individuelle et collective, à toutes formes d'oppression." Ciné32

"L’histoire du film m’habite depuis si longtemps que j’ai la sensation d’avoir été emprisonnée avec ces femmes, d’avoir vu les mêmes murs, entendu les mêmes sons… Elle me permettait d’explorer la complexité des relations qui se nouent dans l’intimité d’un espace clos, et d’aller au delà des conflits inhérents à ce genre de situation, de révéler les solidarités inattendues qui peuvent exister chez ces prisonnières, qui plus est dans un temps de guerre." MM

Maï Masri

Maï Masri

Maï Masri est une réalisatrice et productrice palestinienne. Elle suit des études de cinéma à Berkeley aux Etats-Unis. Au début des années 80, elle s'installe au Liban et coréalise avec le cinéaste Jean Chamoun, plusieurs documentaires sur les effets de la guerre au Liban, ainsi que sur la résistance palestinienne, notamment du point de vue des femmes et des enfants, parmi lesquels Sous les décombres en 1983, Femmes du Sud Liban en 1986, Beyrouth, Génération de la Guerre en 1988. Les Enfants du feu, un film sur l'Intifada, en 1990. En 1995, elle réalise le portrait d'une femme palestinienne, leader politique : Hanan Ashrawi, une femme de son temps, et en 1998, elle filme Les Enfants de Chatila. En 2007, elle signe Trente trois jours. 3000 nuits est son premier long métrage de fiction.

Filmographie: 

2015 3000 nuits (1er LM).
2007 33 jours (MM docu TV).
2006 Journal de Beyrouth : Vérité, mensonges et vidéos (MM docu TV).
2001 Frontiers of dreams and fears (MM docu TV).
1998 Les Enfants de Chatila (MM docu TV). 1995 Hanan Ashrawi, une femme de son temps (MM docu TV).
1990 Les Enfants du feu (MM docu TV)

Scénario: 
Mai Masri
Image: 
Gilles Porte
Montage: 
Michèle Tyan
Musique: 
Sherif Sehnaoui
Production: 
Charlotte Uzu (Les Films d’Ici), Mai Masri (Nour Production & Sabine Sadawi - Orjouane)
Interprétation: 
Maisa Abd Elhadi, Nadera Omran, Abeer Haddad & Zais Qoda
Contact(s): 

JHR Films – Jane Roger
09 50 45 03 62
www.jhrfilms.com

Share