A jamais

A jamais
Benoît Jacquot
2016
1h26
France,
Portugal
Film d'ouverture du festival
Sortie: 
23 novembre 2016

Laura et Rey vivent dans une maison au bord de la mer.
Il est cinéaste, elle crée des «performances» dont elle est l’actrice.
Rey meurt —accident, suicide?—, la laissant seule dans cette maison.
Mais bientôt, seule, elle ne l’est plus.
Quelqu’un est là, c’est Rey, par et pour elle, comme un rêve plus long que la nuit, pour qu’elle survive.

"Retour radical à un cinéma intime et secret, Benoît Jacquot raconte et filme cette histoire de couples et de perte dans la plus grande indépendance vis-à-vis de tout ce qu’un tel sujet susciterait dans un film classique. Il nous entraîne dans une expérience sensorielle intense, loin des repères de la psychologie et du réalisme anecdotique, et se confirme comme un grand orchestrateur de variations complexes sur les corps et sur le mental, douleur, mystère et beauté." Ciné32

"C’est Paulo Branco qui m’a proposé d’adapter le livre « The Body Artist ». Je ne suis pas familier des livres de Don DeLillo mais j’ai été frappé immédiatement par la force du récit, des émotions qu’il mobilise —qui, pour le coup, m’ont paru familières. Deux perspectives se sont alors ouvertes ensemble : d’une part, l’expérience de la séparation, de cette absence définitive qu’un deuil fait éprouver. Chacun sait ou saura ce qu’est cette perte. D’autre part, la présence et l’absence, ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, ce qu’on entend ou non —ces figures sont le fond même du cinéma, de tout film. Ce que ce film expose entraîne nécessairement une idée précise de la mise-en-scène comme geste de montrer ou de cacher, ou les deux." BJ

Benoît Jacquot

Benoît Jacquot

Depuis plus de 30 ans, Benoit Jacquot est l'auteur d'une œuvre prolifique inclassable, parfois expérimentale et épurée, parfois classique, d'un éclectisme rare. D'une grande cinéphilie, ce cinéaste est passionné par le sentiment amoureux et la psychanalyse, mais aussi la littérature puisqu’il a déjà une dizaine d’adaptations à son actif, de romans,  de pièces de théâtre et d’opéras.  Il débute sa carrière au cinéma en 1965 comme assistant de Bernard Borderie, sur un film de la série Angélique, puis de Marguerite Duras sur les tournages de Nathalie Granger et de India Song, mais aussi de Marcel Carné et Roger Vadim.  A Jamais est son 23ième long métrage.

Filmographie: 

2016 A jamais.
2015 Journal d’une femme de chambre.
2014 Trois cœurs.
2012 Les Adieux à la reine.
2010 Au fond des bois.
2009 Villa Amalia.
2006 L’Intouchable.
2004 A tout de suite.
2002 Adolphe.
2001 Tosca. 
2000 La Fausse Suivante. Sade. 
1999 Pas de scandale.
1998 Par cœur.
1998 L’Ecole de la chair.
1997 Le Septième Ciel.
1995 La Fille seule.
1990 La Désenchantée.
1998 Les Mendiants.
1985 Corps et Biens.
1981 Les Ailes de la colombe.
1977 Les Enfants du placard.
1975 L’Assassin musicien (1er LM)

Scénario: 
Julia Roy d’après « The Body Artist » de Don DeLillo
Image: 
Julien Hirsch - AFC
Son: 
Pierre Tucat
Décors: 
Paula Szabo
Montage: 
Julia Grégory
Musique: 
Bruno Coulais (© Passerelle/Cristal Publishing)
Production: 
Paulo Branco. Une coproduction Alfama Films - Leopardo Filmes
Interprétation: 
Mathieu Amalric, Julia Roy, Jeanne Balibar,Victoria Guerra, Elmano Sancho, José Neto
Contact(s): 

Alfama Films
01 42 84 71/76
www.alfamafilms.com

Share